Construire une piscine naturelle : Étapes et conseils

par | Avr 12, 2024 | Piscines et SPA

Sommaire:

La construction d’une piscine naturelle offre la possibilité de créer un jardin aquatique écologique et de profiter d’une baignade sans produits chimiques. Imaginez-vous vous détendre dans une piscine entourée de plantes luxuriantes, tout en faisant un geste pour l’environnement. Dans cet article, nous vous guiderons à travers les étapes clés et vous fournirons des conseils pratiques pour construire votre propre piscine naturelle dans votre jardin.

Points clés à retenir :

  • Une piscine naturelle utilise un traitement naturel de l’eau, sans produits chimiques.
  • Les avantages d’une piscine naturelle incluent la préservation de la biodiversité et une faible consommation d’énergie.
  • Avant de commencer la construction, vérifiez la réglementation locale et obtenez les autorisations nécessaires.
  • Il existe différents types de filtration pour les piscines naturelles, chacun ayant ses propres avantages et inconvénients.
  • Les étapes de construction comprennent le terrassement du bassin, l’installation de la filtration et l’étanchéité du bassin.

Qu’est-ce qu’une piscine naturelle ?

Une piscine naturelle est une alternative écologique aux piscines traditionnelles, car elle n’utilise pas de traitement chimique pour maintenir la qualité de l’eau de baignade. Au lieu de cela, elle fait appel à des procédés mécaniques et biologiques pour filtrer et traiter l’eau de manière naturelle.

Une piscine naturelle se compose de trois parties principales :

  1. Le bassin de baignade : c’est la zone où vous pouvez profiter de la baignade et vous rafraîchir. Elle est conçue pour offrir suffisamment d’espace et de profondeur pour nager confortablement.
  2. La filtration de l’eau : contrairement aux piscines traditionnelles qui utilisent des produits chimiques, une piscine naturelle utilise une filtration biologique pour éliminer les impuretés de l’eau. Cette filtration se fait grâce à des plantes aquatiques et des micro-organismes qui agissent comme des filtres naturels.
  3. Le traitement de l’eau : dans une piscine naturelle, le traitement de l’eau est également effectué de manière naturelle grâce à l’équilibre entre les différentes espèces de plantes et micro-organismes présents dans le bassin. Ils décomposent les substances indésirables et maintiennent une eau propre et saine.

L’avantage d’une piscine naturelle est qu’elle offre une expérience de baignade plus respectueuse de l’environnement, sans les produits chimiques et les irritations associées. De plus, elle crée un écosystème favorable à la biodiversité et apporte une touche esthétique naturelle à votre jardin. Prenez soin de votre santé et de l’environnement en optant pour une piscine naturelle.

Avantages et inconvénients d’une piscine naturelle

Les avantages d’une piscine naturelle sont nombreux. Tout d’abord, l’un des principaux avantages est l’absence de traitement chimique de l’eau. Contrairement aux piscines traditionnelles qui nécessitent l’utilisation de produits chimiques tels que le chlore, une piscine naturelle utilise des méthodes naturelles pour filtrer et purifier l’eau. Cela signifie une baignade plus saine et respectueuse de l’environnement.

En plus de l’absence de produits chimiques, une piscine naturelle contribue à la favorisation de la biodiversité. En créant un écosystème équilibré dans votre piscine, vous offrez un habitat aux plantes et aux animaux aquatiques, ce qui favorise la diversité biologique de votre jardin.

Une autre caractéristique attrayante des piscines naturelles est les possibilités esthétiques qu’elles offrent. En utilisant des matériaux naturels tels que des roches et des plantes aquatiques, vous pouvez créer une oasis de détente dans votre jardin. De plus, vous avez la liberté de personnaliser le design de votre piscine naturelle en fonction de vos préférences esthétiques.

En ce qui concerne l’entretien, les piscines naturelles nécessitent peu d’entretien par rapport aux piscines traditionnelles. Le système de filtration biologique se charge de maintenir la qualité de l’eau, réduisant ainsi le besoin d’interventions régulières. Cependant, il est important de noter que l’entretien régulier reste nécessaire pour maintenir l’équilibre écologique de la piscine.

Malgré ces nombreux avantages, il y a aussi quelques inconvénients à prendre en compte. Tout d’abord, les piscines naturelles ont généralement une capacité de rétention de chaleur plus faible, ce qui signifie qu’il peut être difficile de chauffer l’eau, en particulier dans les régions plus froides.

De plus, les piscines naturelles nécessitent une certaine patience. En raison du processus naturel de purification de l’eau, il peut y avoir un temps d’attente après la construction de la piscine avant de pouvoir se baigner. Cela est nécessaire pour permettre à l’écosystème de se développer et d’établir un équilibre biologique.

Enfin, les piscines naturelles peuvent entraîner une consommation d’électricité plus élevée par rapport aux piscines traditionnelles. Cela est dû à l’utilisation de pompes et de systèmes de filtration pour maintenir la circulation de l’eau.

Avantages et inconvénients d’une piscine naturelle en bref :

Avantages Inconvénients
  • Absence de traitement chimique de l’eau
  • Favorisation de la biodiversité
  • Nombreuses possibilités esthétiques
  • Peu d’entretien
  • Qualité de l’eau constante
  • Incapacité de chauffer l’eau
  • Temps d’attente avant de pouvoir se baigner
  • Consommation d’électricité plus élevée

« Une piscine naturelle offre une baignade saine sans produits chimiques, tout en préservant la biodiversité et en permettant une personnalisation esthétique. Cependant, il faut être conscient des contraintes de chauffage et de la consommation d’électricité plus élevée. »

Informations préalables pour la construction d’une piscine naturelle

Avant de construire une piscine naturelle dans votre jardin, il est essentiel de prendre en compte la réglementation en vigueur et d’obtenir les autorisations nécessaires. Chaque commune peut avoir ses propres règles et exigences, il est donc important de les vérifier auprès de votre Mairie. Cela vous évitera des problèmes futurs liés à la non-conformité de votre piscine.

Pour une surface de bassin inférieure à 10 m², vous n’avez généralement pas besoin d’effectuer de déclaration ou de demande d’autorisation. Cependant, pour une surface comprise entre 10 m² et 100 m², une déclaration de travaux est requise. Au-delà de 100 m², un permis de construire est obligatoire. Ces informations sont fournies à titre indicatif, il est essentiel de se renseigner auprès de votre Mairie pour connaître les exigences précises de votre commune.

La déclaration de travaux ou le permis de construire vous permettront de réaliser votre projet en toute légalité et de bénéficier d’une piscine naturelle conforme aux normes en vigueur. N’oubliez pas que la non-conformité peut entraîner des sanctions administratives et des frais supplémentaires.

Exemple de réglementation pour une piscine naturelle :

Type de piscine Surface Déclaration de travaux Permis de construire
Piscine naturelle Inférieure à 10 m² Aucune formalité Aucun
Piscine naturelle Entre 10 m² et 100 m² Déclaration de travaux Aucun
Piscine naturelle Supérieure à 100 m² Déclaration de travaux Permis de construire

Il est recommandé de vous rapprocher de la Mairie de votre commune pour obtenir toutes les informations nécessaires concernant la réglementation spécifique à votre endroit. La Mairie pourra vous orienter vers les démarches à suivre et vous fournir les documents à remplir pour obtenir les autorisations requises.

Piscine naturelle

Assurez-vous de respecter toutes les étapes administratives avant de commencer la construction de votre piscine naturelle. Cela vous permettra de profiter pleinement de votre nouvelle installation tout en évitant les problèmes juridiques.

Types de filtration pour les piscines naturelles

Il existe trois types de filtration couramment utilisés pour les piscines naturelles :

  1. Filtration in situ : Cette méthode se base uniquement sur le lagunage pour filtrer l’eau de la piscine naturelle. Le lagunage est un procédé naturel où l’eau est filtrée par des plantes aquatiques qui absorbent les nutriments et éliminent les contaminants. Cette filtration in situ est respectueuse de l’environnement et contribue à maintenir la qualité de l’eau de baignade.
  2. Filtration ex situ : Ce type de filtration utilise un système de filtrage mécanique et biologique. L’eau de la piscine est filtrée à travers des médias filtrants tels que des filtres à sable, des filtres à gravier ou des filtres à zéolite. Ces filtres retiennent les particules en suspension et éliminent les contaminants présents dans l’eau. Une fois filtrée, l’eau retourne dans la piscine.
  3. Filtration hybride : La filtration hybride combine à la fois le lagunage et un système de filtration mécanique. Cette combinaison permet d’optimiser la qualité de l’eau en offrant à la fois les avantages de la filtration in situ et de la filtration ex situ. Le lagunage agit comme un premier filtrage naturel, puis l’eau est ensuite traitée par un système de filtration mécanique pour éliminer les contaminants restants.

Chaque type de filtration présente des avantages et des caractéristiques spécifiques. Il est important de choisir la méthode qui convient le mieux à vos besoins et à votre environnement.

Filtration piscine naturelle

Une piscine naturelle avec un système de filtration adapté vous permettra de profiter d’une eau de baignade pure et naturelle tout en préservant l’environnement.

Étape 1 : Faire le terrassement du bassin

La première étape de la construction d’une piscine naturelle est le terrassement du bassin. Avant de commencer, il est essentiel de déterminer avec précision l’emplacement du bassin dans votre jardin. Choisissez un endroit ensoleillé et dégagé, loin des arbres qui pourraient provoquer des chutes de feuilles dans l’eau.

Munissez-vous d’un cordeau à tracer et marquez la forme souhaitée du bassin au sol. Assurez-vous de prendre en compte les dimensions recommandées pour la partie baignade ainsi que pour la zone de lagunage.

Une fois la forme tracée, vous pouvez commencer à creuser le bassin. Utilisez une pelleteuse ou une pelle pour enlever la terre. Lors du terrassement, veillez à respecter les profondeurs recommandées pour la partie baignade et le lagunage. La profondeur de la partie baignade devrait être d’au moins 1,5 mètre pour permettre une baignade confortable.

Pendant le terrassement, il est également important de prévoir des tranchées pour les tuyaux de circulation de l’eau et l’alimentation électrique du local technique. Ces tranchées permettront de dissimuler les câbles et les tuyaux, assurant ainsi une esthétique propre et sécurisée.

terrassement du bassin

Après avoir terminé le terrassement, il est recommandé de vérifier la planéité du fond du bassin à l’aide d’un niveau à bulle. Assurez-vous que le bassin est bien équilibré et que les pentes sont régulières.

Une fois le terrassement du bassin achevé, vous pouvez passer à l’étape suivante de la construction de votre piscine naturelle : assurer l’étanchéité du bassin.

Étape 2 : Assurer l’étanchéité du bassin

Une fois le terrassement terminé, il est temps de passer à l’étape suivante : assurer l’étanchéité du bassin de votre piscine naturelle. Cette étape est cruciale pour garantir la durabilité et la fonctionnalité de votre piscine.

Pour rendre votre bassin étanche, vous devrez installer une bonde et poser une bâche d’étanchéité sur le fond du bassin. Une option couramment utilisée est la membrane EPDM, qui est résistante aux UV, aux racines et aux produits chimiques.

Avant de poser la bâche, il est recommandé de préparer le sol en créant un lit de sable. Ce lit de sable servira de couche protectrice pour éviter les éventuelles perforations de la bâche. Répartissez uniformément une épaisseur de sable sur toute la surface du fond du bassin, puis nivelez-le soigneusement.

Une fois que le lit de sable est en place, vous pouvez procéder à la pose de la bâche d’étanchéité. Déroulez la bâche sur le lit de sable et assurez-vous qu’elle recouvre complètement et uniformément toute la surface du bassin. Veillez à éviter les plis et à lisser soigneusement la bâche pour qu’elle adhère parfaitement au fond du bassin.

piscine naturelle étanchéité

Afin de garantir une étanchéité optimale, vous devrez également veiller à sceller correctement la bonde. Installez-la au fond du bassin, en suivant les instructions du fabricant, et assurez-vous qu’elle est correctement fixée et étanche.

Une fois que la bâche et la bonde sont en place, votre bassin est maintenant étanche et prêt pour les prochaines étapes de la construction de votre piscine naturelle.

Étape 3 : Installation du système de filtration mécanique

Pour assurer la filtration de l’eau dans une piscine naturelle, il est essentiel d’installer un système de filtration mécanique. Ce système permet de maintenir l’eau propre et claire en éliminant les impuretés grâce à des procédés mécaniques.

La première composante de ce système est une pompe, qui assure la circulation de l’eau dans le bassin. Elle permet de transporter l’eau vers les différents éléments de filtration et d’assurer une bonne oxygénation de l’eau.

En plus de la pompe, il est également possible d’installer des cascades ou des ruisseaux dans la piscine naturelle. Ces éléments non seulement ajouteront une touche esthétique à votre bassin, mais favoriseront également l’oxygénation de l’eau grâce au mouvement et à l’aération qu’ils créent.

piscine naturelle avec système de filtration mécanique

Dans le système de filtration mécanique, la pompe et les éléments d’aération contribuent à soulager le biofiltre en éliminant une partie des déchets présents dans l’eau. Cela permet de maintenir une meilleure qualité d’eau et réduit la charge de travail du biofiltre.

Conclusion

La construction d’une piscine naturelle offre la possibilité de créer un espace de baignade écologique dans votre propre jardin. En suivant les étapes clés et en prenant en compte les conseils pratiques, vous pouvez réaliser une piscine naturelle belle, fonctionnelle et respectueuse de l’environnement. Transformez votre jardin en oasis aquatique et profitez d’une baignade sans produits chimiques.

Une piscine naturelle vous permet de concilier plaisir de la baignade et respect de la nature. Grâce à la filtration biologique, vous ne dépendez plus des produits chimiques pour maintenir la qualité de l’eau. Votre piscine naturelle favorisera également la biodiversité, en créant un écosystème propice au développement de plantes et d’animaux aquatiques.

Pour construire votre piscine naturelle, suivez les étapes de terrassement du bassin, assurez son étanchéité, installez un système de filtration mécanique et adaptez l’aménagement de votre jardin. N’oubliez pas de vérifier les réglementations en vigueur et d’obtenir les autorisations nécessaires avant de débuter les travaux.

FAQ

Qu’est-ce qu’une piscine naturelle ?

Une piscine naturelle se différencie des piscines traditionnelles par l’absence de traitement chimique de l’eau. Elle utilise des procédés mécaniques et biologiques pour maintenir la qualité de l’eau de baignade. Elle se compose de trois parties principales : le bassin de baignade, la filtration de l’eau et le traitement de l’eau.

Quels sont les avantages d’une piscine naturelle ?

Les avantages d’une piscine naturelle sont nombreux : pas de traitement chimique de l’eau, favorisation de la biodiversité, multiples possibilités esthétiques, peu d’entretien, qualité de l’eau constante.

Quels sont les inconvénients d’une piscine naturelle ?

Cependant, il y a aussi quelques inconvénients à prendre en compte, tels que l’incapacité de chauffer l’eau, le temps d’attente avant de pouvoir se baigner et une consommation d’électricité plus élevée.

Quelles sont les informations préalables pour la construction d’une piscine naturelle ?

Avant de construire une piscine naturelle, il est important de vérifier la réglementation en vigueur dans votre commune et d’obtenir les autorisations nécessaires.

Quels sont les types de filtration couramment utilisés pour les piscines naturelles ?

Il existe trois types de filtration couramment utilisés pour les piscines naturelles : la filtration in situ, la filtration ex situ et la filtration hybride.

Quelle est la première étape de la construction d’une piscine naturelle ?

La première étape de la construction d’une piscine naturelle est le terrassement du bassin.

Comment assurer l’étanchéité du bassin d’une piscine naturelle ?

Pour assurer l’étanchéité du bassin d’une piscine naturelle, il est recommandé d’installer une bonde et de poser une bâche d’étanchéité, telle qu’une membrane EPDM, sur le fond du bassin.

Comment installer un système de filtration mécanique dans une piscine naturelle ?

Pour assurer la filtration de l’eau dans une piscine naturelle, il est nécessaire d’installer un système de filtration mécanique comprenant une pompe et éventuellement des cascades ou des ruisseaux pour favoriser l’oxygénation de l’eau.

Comment construire une piscine naturelle dans son jardin ?

La construction d’une piscine naturelle offre la possibilité de créer un espace de baignade écologique dans son jardin. En suivant les étapes clés et en prenant en compte les conseils pratiques, il est possible de réaliser une piscine naturelle belle, fonctionnelle et respectueuse de l’environnement.