Gain de temps, respect de la réglementation… confier à une agence immobilière la gestion de son bien offre au propriétaire de nombreux avantages. Mais combien cela coûte-t-il de déléguer la gestion locale de son appartement ?

Entre 6% et 10% des salaires annuels sont réalisés dans l’encadrement local

Si déléguer la gestion de l’emplacement d’un bien permet de nombreux avantages, les services inclus sont bien entendu à la charge du propriétaire. A l’opposé de son travail, l’agence que le propriétaire a en charge de la gestion de son appartement perçoit une compensation. Celui-ci est calculé à partir du loyer (frais inclus) que le propriétaire a payé.

Ces frais de gestion locative, s’ils sont fixés de manière totalement arbitraire, représentent généralement entre 6 et 10 % (avant impôts) du total des salaires annuels versés par le propriétaire. Par conséquent, sur une période de 12 mois, les honoraires de réinstallation s’élèvent à environ 1 mois de salaire.

Le taux de base, qui doit être clairement affiché par l’agence immobilière, ne comprend souvent que le paiement du loyer, la délivrance des quittances, le paiement des honoraires et la régularisation des charges. Certains services supplémentaires ne sont pas inclus. Il faut donc ajouter au prix de base le coût de ces prestations, qui doivent être inscrites dans la grille tarifaire de l’agence immobilière : rédaction du bail, réparations et entretien éventuels, actions en justice, ou encore déclaration fiscale des revenus locatifs.

Quelles sont les missions de l’agence en matière de géolocalisation ?

Afin de jouer le rôle d’intermédiaire entre le locataire et le bailleur, l’agence en charge de la location management agit en qualité de locataire. De nombreuses tâches liées à la gestion des biens et de l’emplacement du propriétaire sont effectuées par celui-ci pour son compte, notamment la recherche d’un locataire, la rédaction du cautionnement, la détermination du loyer et des charges, l’envoi des avis de départ au locataire, le dépôt d’une déclaration d’impôt pour les revenu, révision annuelle du loyer, régularisation des charges, etc.

Dans certaines circonstances, l’agence peut également être chargée de gérer des sinistres non couverts par l’assurance du locataire, de libérer des loyers impayés, ou encore de recouvrer des impayés. Ces services vont au-delà de l’entretien courant de la maison. Les formalités de résiliation du contrat (préavis, état des lieux, remboursement du dépôt de garantie, etc.) sont également incluses dans la gestion locative.

Sachez que les actes confiés à l’agence peuvent être fixés au cas par cas. Par exemple, un propriétaire qui trouverait un locataire par lui-même n’aurait pas à payer l’agence pour ce service.

Gestion locative : comment choisir la bonne agence ?

L’agence que le propriétaire choisit de confier à la gestion de son bien locatif est déterminante. Avant de faire un choix, il est fortement conseillé de contacter plusieurs agences. Cela permet, par exemple, de comparer les honoraires de gestion et les services offerts par divers professionnels.

Afin d’éviter les mauvaises surprises par la suite, le propriétaire doit revoir les contrats d’agence de gestion locale de chaque agence pour s’assurer que toutes les prestations courantes (telles que l’aide au déménagement, le règlement des litiges, la gestion des visites, etc.) sont bien incluses dans le prix de base. Le propriétaire doit rechercher la disponibilité du service client afin de prendre sa décision. Il est possible, par exemple, d’étudier les avis des clients en ligne qui ont été publiés.

A lire aussi : comment facturer la gestion locative ?

Qu’est-ce qui est préférable en termes de gestion locale : délégation ou prise en charge ?

De plus en plus de personnes sont attirées par l’investissement local. Or, gérer localement un bien immobilier nécessite des connaissances juridiques approfondies et prend du temps. Les propriétaires peuvent alors choisir de gérer eux-mêmes la gestion locale de leur bien ou de la déléguer à une agence immobilière.

Ces deux solutions présentent des avantages et des inconvénients. Le propriétaire pourrait gagner un temps irremplaçable et une tranquillité d’esprit en déléguant la gestion immobilière locale de son logement. Elle n’a pas à gérer les volets juridiques et administratifs de la gestion géolocalisée (états des lieux, rédaction du cautionnement, encaissement des salaires, avis de fraude, etc.). Mais entre 6% et 10% du salaire annuel que le propriétaire reçoit proviennent des honoraires de gestion locative.

Si le propriétaire décide de gérer lui-même tous les aspects de la gestion locale, les honoraires de gestion locale peuvent être évités. Ainsi, il lui permet d’augmenter la rentabilité de son investissement. Mais avant de décider d’assumer la responsabilité exclusive de la gestion de l’emplacement de son bien, le propriétaire doit s’assurer d’avoir suffisamment de temps et de comprendre la loi, qui évolue constamment.

Déléguer une partie de la gestion locative peut être une bonne approche. Un locataire peut être trouvé par le propriétaire lui-même, tout en laissant le reste à une agence.